Suche 0 Wagen: Artikel) - 0,00 €
Alle Elemente

Sur une zone ATEX, la sécurité des employés et la protection des équipements industriels est une préoccupation majeure. Prévenir les explosions est une obligation des entreprises, prévue par la Directive 1999/92/CE et le Code du travail. Sensibiliser chaque intervenant aux risques dans une zone ATEX devient primordial. Les intervenants doivent d’ailleurs avoir une habilitation spécifique avant d’exercer sur ce type de chantier.

Zone ATEX : de quoi parle-t-on ?

On dit qu’une zone ou un lieu de travail est ATEX (atmosphère explosive) lorsque les risques d’explosion y sont importants. Ceci est dû à la présence d’une grande quantité de matières inflammables sur le site, qu’elles soient stockées ou manipulées. Une zone ATEX est délimitée fonction de leur degré de dangerosité (permanent, potentiel ou minime).

·       Le niveau 0 : zone où les atmosphères explosives contiennent des brouillards et des vapeurs (ex : intérieur des citernes à essence). Le danger y est permanent ou de longue durée.

·       Le niveau 20 : les risques y sont aussi élevés que ceux du niveau 0, mais le danger vient des poussières combustibles.

·       Le niveau 1 : zone où le danger est potentiel, en raison de sa proximité à une zone de niveau 0, à une ouverture d’alimentations ou à un caniveau.

·       Le niveau 21 : le risque d’explosion est potentiel, soit entre dix à 1 000 heures par an. La zone se trouve à proximité d’une zone de niveau 20.

·       Le niveau 2 : zone où le danger est exceptionnel ou minime (moins de dix heures par an). Elle se trouve à proximité des zones 0 et 1.

·       Le niveau 22 : le risque d’explosion est exceptionnel et la zone se trouve à côtés des zones 20 et 21.

Ce zonage est défini par les directives ATEX. Il revient à l’employer d’évaluer les risques d’explosion et de délimiter les zones dangereuses. Selon la Directive 1999/92/CE, il doit également mettre en place des mesures techniques et organisationnelles de protection sur le site. La sensibilisation aux risques et la formation des collaborateurs en font partie.

Pourquoi suivre une formation ATEX ?

Un chantier comme un site industriel n’est jamais à l’abri d’une explosion. Selon l’INRS, en moyenne, une explosion se produit par jour en milieu industriel en France. Les entreprises œuvrant dans ce domaine ou susceptibles d’être exposées à des risques d’explosion doivent prendre leurs précautions.

Le Code du travail (art. R4227-49) prévoit d’ailleurs des obligations relatives à la sécurisation des salariés en zone ATEX et du site en général. Il doit mettre en œuvre les mesures adéquates (zonage, marquage, surveillance…) et les moyens techniques nécessaires sur son site. La rédaction d’un DRPCE (document relatif à la protection contre les explosions) est aussi de rigueur. Pour permettre à ses collaborateurs d’exercer en toute sécurité, l’employeur doit les former et les sensibiliser en matière de protection contre les risques explosifs.

Les intervenants en zone ATEX doivent obligatoirement avoir suivi une formation spécifique. Celle-ci leur permet d’identifier les zones ATEX, d’en évaluer les risques et de réagir efficacement en cas de danger. Une formation ATEX est destinée à toute personne intervenant au sein d’une zone à risques. Elle s’adresse à tous les secteurs d’activité, quelle que soit la taille de l’entreprise, dès lors qu’ils impliquent le stockage ou la manipulation de produits inflammables (gaz, poussières, vapeurs...). Différents organismes proposent des formations adaptées à la nature des dangers de l’activité et aux besoins de chaque entreprise. Après la formation, une habilitation est délivrée aux travailleurs.

Les habilitations nécessaires pour travailler en zone ATEX

Les personnes travaillant dans une zone ATEX ont l’obligation de détenir une habilitation. Celle-ci dépend de la zone d’intervention et du niveau de dangerosité. Pour obtenir cette habilitation, chaque intervenant doit passer par une formation ATEX.

Qu’est-ce qu’une habilitation ATEX ?

Une habilitation ATEX est un certificat délivré par un organisme de formation agréé. Elle atteste la capacité d’un travailleur à effectuer dans les normes et en toute sécurité des travaux liés à une zone ATEX. Le travailleur a le choix de se former pour intervenir sur une zone 0, une zone 1 ou une zone 2. À l’issue de sa formation, il obtiendra l’habilitation correspondant au niveau qu’il aura choisi. Ce certificat est conforme aux référentiels ISM-ATEX établis par l’INERIS et est valable trois ans. Le travailleur devra effectuer une formation de rappel pour renouveler son habilitation.

À chaque niveau de dangerosité correspond une habilitation. Mais en général, la formation permet d’enseigner aux travailleurs les fondamentaux des règlementations ATEX. Ils connaîtront, à la fin de la formation, les exigences liées à la sécurisation des personnes et des équipements sur une zone ATEX. Ils sauront également adopter les bons gestes et détecter un risque d’explosion, en fonction du niveau de la zone choisie.

Les différents niveaux d’habilitation ATEX

Il existe trois types d’habilitation en zone ATEX :

-        l’habilitation niveau 0 : elle concerne les salariés et tous opérateurs intervenant en zone ATEX, mais n’opérant pas aux équipements certifiés ATEX (personnel administratif, exploitant, sous-traitant...). Il s’agit du niveau d’habilitation le plus élevé, ouvrant accès aux zones 0, 1 et 2. À ce niveau, les habilités doivent savoir identifier les zones ATEX de leur site. Ils doivent aussi être aptes à connaître les consignes, les procédures d’accès à appliquer dans une zone ATEX, ainsi que les mécanismes d’une explosion.

-        l’habilitation niveau 1 : elle permet d’intervenir dans une zone 1 ou 21 et de manipuler des équipements ATEX. L’habilitation niveau 1 comporte deux options relatives à l’utilisation des équipements : une mécanique et une autre électrique. Les personnes habilitées (mécanicien, électricien, ingénieur…) doivent pouvoir gérer les opérations dans une zone 1 et la maintenance des équipements mécaniques/électriques.

-        l’habilitation niveau 2 : elle est destinée au personnel encadrant en zone ATEX. Elle permet de gérer les personnes opérant sur des équipements ATEX de niveau 1 et de veiller au respect des consignes de sécurité. L’habilitation niveau 2 comprend également deux options : l’option électrique (2E) et l’option mécanique (2M).

Un Projet ? A2S est là pour vous aider

Besoin d'assistance ? Appelez le +33 (0) 65 26 11 80

Eh oui ! Nous aussi nous utilisons des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les utiliserons pour mesurer et améliorer votre expérience l'utilisation du site. Pour en savoir +, rdv à notre page politique de confidentialité.

Kontaktiere uns

Ihr Einkaufswagen

Es befinden sich keine Artikel mehr in Ihrem Warenkorb